4 types de questions à poser lors d’un entretien professionnel

4 types de questions à poser lors d’un entretien professionnel
Source : giphy.com
Ah ce moment gênant, où vous ne savez trop quoi répondre à l’interrogation “avez-vous des questions ?”. Vous voyez sûrement de quoi je parle, si vous avez déjà passé un entretien professionnel.
 
Et si vous vous épargniez ce petit désagrément ?

Mieux encore, si vous vous serviez de cette question comme d’une opportunité pour confirmer votre intérêt pour la mission à laquelle vous postulez ? Comment ? Eh bien en posant des questions bien ciblées à votre interlocuteur.

Découvrez ci-dessous quatre types de questions à poser lors d’un entretien professionnel.
 
 
 

1- Posez des questions sur les objectifs du poste

Toute offre de mission reflète le besoin d’une structure d’évoluer, et d’atteindre des objectifs donnés.
L’entretien professionnel est un moyen pour le recruteur de vérifier que vous êtes assez compétent-e pour tenir le cap et aider la structure dans ce sens.
Alors quoi de mieux pour lui montrer votre intérêt, que de vous intéresser de près aux dits-objectifs.
 

- Demandez quels sont les résultats visés.

 Postulez-vous par exemple à un poste de commercial ? Renseignez-vous sur le portefeuille clients existant, et sur les chiffres visés.
 

- Demandez s'il s'agit d'objectifs à courts ou longs termes

En combien de temps devrez-vous les atteindre ? En six mois, ou plutôt en un an ?
Les réponses que vous obtiendrez vous donneront également une idée du degré d’implication nécessaire. Alors n’hésitez pas à bien vous renseigner sur ces points qui sont très importants.
 

2- Posez des questions sur les moyens dont vous disposerez

Si les offres de mission détaillent parfaitement les tâches à exécuter, elles ne décrivent pas toujours les moyens mis en place pour les exécuter.
L’entretien professionnel étant également une occasion pour vous de connaître vos futures conditions de travail, il vous serait utile d’interroger votre interlocuteur sur ce sujet.
Vous pouvez donc vous renseigner, selon le type de mission, sur :
 

- le matériel et les outils informatiques mis à disposition.

Il peut s’agir d’un logiciel en particulier utilisé dans votre secteur ou d’un téléphone si vous serez amené-e à faire de la prospection.
Si vous êtes free-lance, vous pourriez par exemple demander si un ordinateur sera mis à votre disposition, ou s’il vous faudra travailler avec votre ordinateur personnel.
 

- la documentation ou les éventuelles formations proposées.

Ceci vous permettra de vous projeter aisément, et d’avoir moins d’inquiétudes, si l’une des tâches proposées dans l’offre ne vous était pas familière.

 

3- Intéressez-vous à votre interlocuteur

Si vous arrivez à créer des liens ou un bon « feeling » avec votre interlocuteur durant votre entretien professionnel, il y a de belles chances que ce dernier se souvienne aisément de vous après votre départ.
Pour cela, intéressez-vous à sa vie dans l’entreprise, à sa perception ou ses motivations lorsqu’il a décidé d’y travailler, ou de la créer s’il en est le fondateur. Cela peut-être des questions sur :
 

- ce qui lui plaît bien, et ce qui lui plaît moins dans sa vie professionnelle

 C’est également un moyen indirect d’en savoir plus sur l’ambiance au sein de la structure. Ce qui vous permettra de confirmer ou non l’idée que vous vous en étiez faite
 

- son parcours et son projet professionnel

 Et sur ce en quoi son poste actuel lui permet d’atteindre cet objectif. Cela pourrait également vous donner des idées quant à votre propre projet professionnel.
 

- sa méthode de travail

La réponse à cette question sera très utile, si vous serez amené-e à travailler directement avec lui. Vous ne savez pas pas si c’est le cas ? Posez-lui la question. Vous pourrez par la suite lui demander quelles sont selon lui les qualités nécessaires pour mener à bien la mission visée.

- la clarté de vos réponses.

Demandez-lui si vous avez bien répondu à toutes ses questions, et s’il en a d’autres. Cela vous permettra de détecter les éventuels incompréhensions, et de valider qu’il a bien tous les éléments nécessaires pour prendre sa décision.

 

4- Renseignez-vous sur les prochaines étapes

Informez-vous sur la suite du processus.
Demandez à quel moment sera prise la décision finale, quand vous serez recontacté-e, et par qui ? Vous pouvez également, pour avoir une petite idée du ressenti de votre interviewer, demander quels éléments abordés pendant l’entretien professionnel, pourraient faire pencher la balance de votre côté.
Ceci vous permettra de planifier une éventuelle relance, relance pendant laquelle vous pourrez remettre une couche de rappel sur les points positifs.
 
Vous voilà désormais avec plusieurs idées de questions à poser lors d’un entretien professionnel. Vous en avez d’autres qui n’ont pas été abordées ? Je serais ravie de les connaître, et de répondre à vos éventuelles questions, en commentaires.
 
 
 

A propos d'Ilemi Consulting

Parce qu’un entretien professionnel est une situation de communication à part entière,
Ilemi Consulting vous aide à optimiser les trois axes de votre communication personnelle : votre discours, votre langage corporel, et votre look/style vestimentaire.
 
« On n’a qu’une seule chance de faire une première bonne impression », alors ne laissez rien au hasard !

Laisser un commentaire